Tourisme


AU COEUR DE PROVENCE COTE D’AZUR ENTRE VERDON ET MEDITERRANEE.



chapelle sainte roseline Les Arcs Var Chapelle Sainte Roseline
Non loin des Arcs, se cache un discret joyau. La chapelle Sainte-Roseline dresse modestement ses murs médiévaux sous les platanes. L'édifice, qui appartenait autrefois à la chartreuse de la Celle-Roubaud, offre un saisissant contraste entre la simplicité d'un enduit à la chaux écaillé et une profusion d'oeuvres d'art. Les pièces baroques et contemporaines s'y mêlent autour de la légende de Sainte-Roseline. Le choeur en bois accueille un retable baroque du xviie siècle. La descente de croix date quant à elle du xvie siècle. L'or et les couleurs semblent ruisseler dans la pénombre. Des vitraux non figuratifs, réalisés par Jean Bazaine et Raoul Ubac dans les années 1970, filtrent la lumière crue du dehors. Et tranchent avec la prédelle de l'école de Bréa, artistes niçois, qui décore la niche située à la gauche du choeur. En 1975, Marguerite Maeght, grand mécène, fait restaurer la chapelle et y installe des oeuvres contemporaines. Admirez la monumentale mosaïque de Marc Chagall face à un retable doré. Enfin, Giacometti a participé à la décoration de la chapelle. Un superbe lutrin représentant un rosier et un bas-relief de bronze retranscrivant le Miracle des roses montrent toute la délicatesse de son art.t
abbaye du thoronet abbaye cistercienne Abbaye du Thoronet
Chef d’œuvre de l’architecture romane provençale et sœur des deux autres abbayes cisterciennes de Sénanque et Silvacane, elle fut édifiée au XIIe siècle au cœur d’une immense forêt de chênes, et restaurée au XIXe siècle sur les recommandations de Prosper Mérimée. Elle dispose pour seuls ornements de la pierre et de la lumière. Son extrême dépouillement en fait un lieu propice au recueillement et à la méditation et, sa construction en croix latine lui permet de recevoir jusqu’à 800 personnes, ce qui est fréquent lors de pèlerinages.

Syndicat d’initiative du Thoronet : 04 94 60 10 94t

WebSite
massif sainte baume hotel Logis du Guetteur Massif de la Sainte Baume
Le massif de la Sainte-Baume est une imposante masse calcaire qui culmine à 1148 m d'altitude : Nichés au creux des collines et sur les plateaux, villages, sites archéologiques, vestiges médiévaux, anciennes glacières, fours à cade, mines de charbon de bois sont autant de prétexte à d’agréables promenades. La commune de Saint-Maximin est massée autour d’une magnifique basilique considérée comme le plus bel édifice gothique de Provence. Sa silhouette trapue mobilise le regard d’aussi loin que l’on aperçoit la ville. Selon la légende, c’est ici que fut ensevelie au 1er siècle, Sainte-Marie-Madeleine.

Maison du Tourisme de la Provence Verte : 04 94 72 04 21t

WebSite
fréjus hotel restaurant Logis du Guetteur Fréjus, ville d'art et de culture
Fondée sur un rocher de grès qui domine la plaine d’Argens, la cité romaine Forum Julii fut un important centre urbain. Située sur la Voie Aurélienne, Fréjus occupait une place économique et militaire privilégiée dans la Provincia Romana. Ville d’art et d’histoire, son patrimoine romain et médiéval constitue un cadre prestigieux : arènes, aqueduc, théâtre, musée archéologique, héritage militaire…

Office du Tourisme de Fréjus : 04 94 51 83 83t

WebSite
chateaudouble provence Village perché: Châteaudouble
Village perché, nid d’aigle, joyau de la Dracénie… Au pied de la route des gorges, le hameau de Rebouillon îlot de verdure construit en hémicycle étonne par sa lumière. A Châteaudouble les vues sont saisissantes. Les hautes façades se fondent dans les falaises et dominent d’un aplomb de 130 mètres les gorges de la Nartuby.

Bijou provençal dans un écrin de verdure, Châteaudouble offre aux amoureux de la nature des promenades magnifiques :
• Les gorges de Châteaudouble, creusées par la Nartuby au coeur de sous-bois odorants et colorés.
• Les grottes préhistoriques (classées) : Grottes des chèvres, grottes des chauve-souris et grotte du Mouret.
• Le Hameau de Rebouillon, îlot de verdure bordé par le Nartuby et par le canal de la Reine Jeanne, étonnamment construit en hémicycle autour d'un parc de château.

HISTOIRE & PATRIMOINE
CHATEAUDOUBLE, DOUBLE CHATEAU…

Cité en 1027, « castellum diaboli », comme le château du diable, parce que construit au sommet d’un site inaccessible, le nom évolue en Châteaudouble dès le XIIIème siècle. Le village compte alors deux châteaux, l’un situé à l’emplacement de l’actuel cimetière et l’autre sur la rive opposée (gauche) de la Nartuby. Remparts et tour assurent la sécurité haute des lieux. Au milieu du XVème siècle le village quitte l’emplacement primitif devenu trop exigu pour s’installer en appui sur les falaises autour de la nouvelle église dédiée à Notre Dame de l’Annonciation.

NOSTRADAMUS ET CHATEAUDOUBLE…

Le site naturellement fortifié par ses gorges a inspiré un des grands personnages de la Provence.
Le célèbre médecin et astrologue Nostradamus, évoque le village dans l’une de ces prophéties :
« Châteaudouble, double château, la rivière sera ton tombeau » voyant en la Nartuby la responsable de l’usure des falaises qui protègent le village.

DESTINATION ESCALADE…

Le bonheur est aux « marinouns », un des 5 sites d’escalade de Châteaudouble. Avec 350 voies de niveau 4 à 8b+, les grimpeurs ont trouvé un nouveau paradis.
Le topo-guide «escalade en Dracénie » est en vente dans le village.

BALADE DE CHATEAUDOUBLE A REBOUILLON…

Depuis le village un sentier muletier conduit, après l’oratoire du « petit Saint Jean », jusqu’à la chapelle du même nom. Du village à Rebouillon, havre de paix et site inoubliable, le chemin des Avals dans les Gorges de la Nartuby permet de découvrir de nombreux vestiges d’industries : moulins à huile, moulin à plâtre et à farine, fonderie...t

WebSite
Bargeme provence Village Médiéval: Bargème
Au sommet d'une colline rocheuse, ce village médiéval du 12ème siècle offre une vue panoramique sur la vallée, il est réputé pour être l'un des plus beaux de France
Perché à plus de mille mètres d'altitude, au sommet d'un piton rocheux, le plus haut village du Var entre Provence et Alpes, est dominé par son château médiéval.
On pénètre dans la cité par la porte de Garde qui s'ouvre dans les remparts, puis on découvre les petites rues anciennes, les voûtes, les venelles bordées de maisons souvent fleuries.
L'église Saint-Nicolas est située au sommet du village. A l'intérieur, on peut voir un beau retable du XVII° siècle, et une cuve baptismale du premier siècle après JC.

LE CHATEAU DE PONTEVES
Mentionné dès 1225, il fut détruit pendant les guerres de religion, mais la silhouette du château médiéval subsiste. C'est un vaste quadrilatère, flanqué de tours rondes et d'un imposant donjon carré.
Les étages étaient répartis sur quatre niveaux, le plus bas étant réservé aux hommes d'armes et aux réserves alimentaires.
Bien que le village soit sur une colline, une grande falaise le surplombe, sur laquelle le château tente d'imposer sa force
En 1578, en plein coeur des guerres de religion, le seigneur, Jean-Baptiste de Ponteves, était en procès avec les habitants de Callas. Menacé d'un jugement en sa défaveur, il fit appel à son neveu Hubert, le terrible comte de Vins qui mis Callas à sac, plusieurs de sas habitants furent égorgés ou rançonnés. Ils menacèrent ensuite les habitants d'extermination si ils ne se désistait pas, une transaction fut signée.
Mais, en avril 1579, un habitant du village, Jacques Sassy pénétra dans le château avec ses hommes, et Pierre de Ponteves (le fis de Jean-Baptiste) fut tué, le château démoli. Quelques mois plus tard ce fut le sort Joseph et jean-Naptiste, puis Balthazar et enfin Antoine (dans l'église Saint-Nicolas) en 1595.
Le parlement de Provence condamna les meurtriers à élever en 1607, en signe d'expiation, la chapelle Notre-Dame des Sept Douleurs, à l'Ouest du château.t



LE LOGIS DU GUETTEUR - Place du Château - 83460 Les Arcs sur Argens Var Chateau Hotel Charme -
Tél. : 04 94 99 51 10 - Fax : 04 94 99 51 29 -
Mentions Légales - Carte du site